Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Paysage et catégories topologiques : de Cordier et Rothko

Résumé : Pourquoi reconnaissons-nous un paysage là où un tableau montre deux bandes superposées ? Comment, plus généralement, stabilisons-nous l'icône du paysage ? Si de telles questions se posent devant les peintures de la série de Thierry de Cordier, intitulée Un homme, une maison et un paysage, qui les situe dès l'abord dans le genre du paysage, elles se posent aussi devant les œuvres de Mark Rothko qui, ne se trouvant pas inscrites dans le genre, utilisent pourtant certains principes fondateurs du paysage tels l'horizontalité, la superposition de bande et en certains cas, le format du paysage. On interrogera donc ce primat topologique du paysage qui convoque les catégories topologiques de Greimas, de même que les notions de support et de format qui révèlent ici leur importance pour la stabilisation iconique. Voyant comment une icône du paysage se stabilise (ou ne se stabilise pas), on fera le lien entre le genre du paysage et les pratiques énonciatives, une pratique de peintre-écrivain pour de Cordier qui recourt au support de la page et associe peinture et écriture contre une pratique de peintre pour Rothko.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-00646621
Contributeur : Claire Douady <>
Soumis le : mercredi 30 novembre 2011 - 14:03:52
Dernière modification le : vendredi 16 mars 2018 - 09:02:04

Identifiants

  • HAL Id : hal-00646621, version 1

Collections

Citation

Anne Beyaert-Geslin. Paysage et catégories topologiques : de Cordier et Rothko. Actes Sémiotiques , Université de Limoges, 2008, http://revues.unilim.fr/nas/document.php?id=2456. ⟨hal-00646621⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

220