Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Le corps endormi au cœur du fait divers

Résumé : Le 11 octobre 1820, le petit bourg de Méré se retrouve au cœur d'un fait divers sanglant. Dans le puits de la communauté, le corps en état de décomposition d'Anne Berthelot est retrouvé. Le crime va être vite résolu : son mari Joseph Berthelot l'a assassinée une nuit de septembre, excédé par une nouvelle dispute. Banal ou étonnant, ce fait divers met aussi en avant un acteur peu mis à l'honneur dans l'historiographie récente : le corps endormi. En plein milieu de la nuit, Joseph Berthelot a frappé sa femme durant son sommeil, faisant ressurgir chez les plus proches voisins des sentiments anciens. La nuit mystérieuse est le domaine de tous les périls surtout pour le dormeur qui est à ce moment-là vulnérable. Le corps endormi est alors " sur la défensive " pour se protéger lui-même mais aussi pour protéger ses biens. Enfin, ce fait divers nous entraîne sur les rythmes de sommeil parfois mal connus des sociétés préindustrielles. Les dormeurs connaissaient vraisemblablement un " premier sommeil ", une période de veille puis un " second sommeil ", ce que Roger Ekirch définit comme un sommeil segmenté. Les dormeurs n'étaient donc pas prostrés chez eux mais pouvaient connaître des habitudes nocturnes licites (surveillance des bêtes, relation sexuelle, sommeil...) ou illicites (vols, rixes...).
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-00732331
Contributeur : Françoise Merigaud <>
Soumis le : vendredi 14 septembre 2012 - 14:32:58
Dernière modification le : jeudi 9 juillet 2020 - 15:42:05

Identifiants

  • HAL Id : hal-00732331, version 1

Collections

Citation

Guillaume Garnier. Le corps endormi au cœur du fait divers. Annales de Bretagne et des Pays de l'Ouest, Presses Universitaires de Rennes, 2009, 116 (1), pp.31-45. ⟨hal-00732331⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

208