La crise de la narration dans la peinture d'histoire en France au XVIIIe siècle - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année :

La crise de la narration dans la peinture d'histoire en France au XVIIIe siècle

(1)
1

Résumé

Pendant les décennies 1730-1740, la pratique des arts et notamment de la peinture est animée par des grands débats, exacerbés par l'apparition d'une critique d'art au plein sens du terme, laudative mais aussi critique. La peinture d'histoire se trouve alors au centre d'une profonde interrogation de la part des artistes sur ses formes et ses finalités. On y repère un aspect fondamental, traduisant la crise qui affecte le " grand genre " et les remèdes que tentent d'y apporter les peintres : la mise en cause de la narration. A travers des exemples datant de ces années, la présente communication vise d'abord à analyser les modalités à travers lesquelles celle-ci se manifeste : ainsi la prédilection pour des sujets ou pour une temporalité qui réduisent la part de l'action au sens stricte ; la mise en scène de solutions plastiques qui excluent le mouvement (attitudes de repos ou de présentation) et privilégient l'isolement des figures ; l'hybridation qui s'opère avec d'autres genres de peinture au point de rendre le sujet méconnaissable. On verra ensuite comment ces nouvelles modalités de représentation correspondent à l'affirmation d'un nouvel idéal artistique fondé sur le plaisir à la fois sensible et sensuel à l'oeuvre.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-00749539 , version 1 (07-11-2012)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00749539 , version 1

Citer

Susanna Caviglia. La crise de la narration dans la peinture d'histoire en France au XVIIIe siècle. Narrative Painting in France. A three-day conference organised by The Centre for Research in the Visual Cultures of the French-Speaking World, University of Manchester, Jan 2010, Mnachester, Royaume-Uni. ⟨hal-00749539⟩
234 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More