Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Baudelaire et Nietzsche: lectures transversales (Benjamin Fondane)

Résumé : Benjamin Fondane entreprend une lecture transversale de l'œuvre baudelairienne, transversale dans la mesure où cette lecture va de pair avec une (re)lecture d'autres œuvres, à savoir celles de Chestov, de Kierkegaard, de Kafka, de Pascal et de Nietzsche. L'objectif de cette lecture transversale n'est ni un ouvrage critique, ni l'illustration d'une position philosophique qui se sert d'une œuvre sans respect pour sa qualité particulière : elle s'entend comme une façon de pratiquer une pensée existentielle mettant en valeur la singularité d'une vie et d'une œuvre en tant qu'acte d'insoumission. Comme le jeune Nietzsche, Fondane souffre des douleurs causées par l'insuffisance du langage ; comme lui - et comme Baudelaire -, il ne saura donc jamais se laisser "amplifier en un type éternel" (Nietzsche). Surmonter l'insuffisance du langage, pousser la porte de la Vérité, c'est la fonction de la critique. Dans cet esprit, Fondane rejoint le philosophe allemand et le poète français. L'article renoue avec la conférence "Nietzsche lecteur de Baudelaire" (août 2011) où le concept de " lecture transversale " a été développé. Quelques auteurs et artistes cités : W. Benjamin, E. Delacroix, G. Deleuze, J. de Gaultier, V. Hugo, Sainte-Beuve, R. Wagner... Version en ligne: http://www.fondane.com/Till%20R%20Lectures%20transversales%2012.htm
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-00767487
Contributeur : Till Kuhnle <>
Soumis le : jeudi 20 décembre 2012 - 02:32:07
Dernière modification le : vendredi 17 juillet 2020 - 16:46:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-00767487, version 1

Collections

Citation

Till Kuhnle. Baudelaire et Nietzsche: lectures transversales (Benjamin Fondane). Cahiers Benjamin Fondane, Société d'études Benjamin Fondane, 2012, pp.59-71. ⟨hal-00767487⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

339