Hugo Pratt: " Una Ballata del mare salato / La Ballade de la mer salée / Die Südseeballade " - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2012

Hugo Pratt: " Una Ballata del mare salato / La Ballade de la mer salée / Die Südseeballade "

(1)
1
Till Kuhnle
  • Fonction : Auteur
  • PersonId : 934444

Résumé

Die durch eine Rasierklinge verlängerte Lebenslinie des Corto Maltese fügt sich in die Reihe berühmter Repliken, die vor allem mit den Filmen Humphrey Bogarts verbunden sind. Seinen Namen verdankt er jedenfalls dem Filmtitel "The Maltese Falcon". Als er 1967 erstmals in "Una Ballata del mare salato" / "La Ballade de la mer salée" (dt.: "Die Südseeballade") an Planken gefesselt aus dem Meer gefischt wird, gibt er sich als ein mit der Welt des Verbrechens Vertrauter zu erkennen, der sich durch eine untrügliche Menschenkenntnis auszeichnet und den nächsten Zug eines bösartigen Widersachers vorauszuahnen scheint. Seine distanzierte Haltung zu den Menschen erlaubt es, in den schwierigsten Situationen den Überblick zu bewahren und mit ruhiger Hand die Gefahr abzuwenden. Obwohl in der Welt des Verbrechens und der Spionage zu Hause erweist er sich als Moralist, der im letzten Augenblick den Bedrohten hilft, ohne indes nach deren Anschauungen zu fragen. Corto Maltese, der Held von Hugo Pratts graphic-novel-Reihe, gehört zu den herausragenden Gestalten des literarischen Comics, eines Genres, dem in Frankreich als neuvième art eine besondere Anerkennung widerfährt. Und in Frankreich konnte - anders als in Italien - Corto Maltese einen generationenübergreifenden Kultstatus erlangen. Die bei Casterman herausgegebenen Neuauflagen der Alben unterstreichen das von seinem Autor geknüpfte Netz intertextueller Bezüge.
Le 1er novembre 1913, un naufragé est sauvé par les pirates à bord du catamaran : Corto Maltese. Publiée en 1967, il s'agit de la première aventure du marin sans navire qui marquera toute une génération de lecteurs de bande dessiné : " La Ballade de la mer salée ". Et son créateur Hugo Pratt le fait entrer en scène dans une pose de crucifié. Né en 1887 à Malte d'une tsigane espagnol et d'un marin de Cornouailles, Corto est éduqué par un Rabbin pour chercher ensuite l'aventure à la périphérie de l'Histoire. Par sa biographie, ce personnage fait écho de cette héroïsation de la bâtardise qu'on peut trouver chez Gide, selon qui le bâtard est l'image même d'un individu entièrement libre. Le bâtard ne connaît pas le fardeau de la généalogie qui lui assigne une place dans le monde ; l'aventurier ne se soumet point aux impératifs de l'utilité et donc des devoirs de citoyen. De fait, il s'agit d'un héros bien existentialiste qui refuse de s'arrêter sur le passé : "S'arrêter ainsi dans le passé... c'est comme garder un cimetière ". Situés à la périphérie de l'Histoire et de la géographie, les épisodes de Corto marquent la quête de l'aventure et ainsi celle de l'authenticité. L'article propose des considérations philosophico-littéraires sur le personnage de Corto et sur le 9e art. Autres auteurs et artistes cités : H. Bogarth, Borges, Fattori, Hegel, Hesse, Manara, Sartre, Schiele, C. Schmitt, R. Steiner, Stevenson, Trelawney.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-00767494 , version 1 (20-12-2012)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00767494 , version 1

Citer

Till Kuhnle. Hugo Pratt: " Una Ballata del mare salato / La Ballade de la mer salée / Die Südseeballade ". Hubert Zapf; Günter Butzer. Große Werke der Literatur XII, Francke Verlag, pp.187-210, 2012. ⟨hal-00767494⟩
186 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More