"Anthropomorphisation du paysage et topographie érotique dans Ondine de Fouqué" - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2012

"Anthropomorphisation du paysage et topographie érotique dans Ondine de Fouqué"

(1)
1
Aline Le Berre
  • Fonction : Auteur
  • PersonId : 933424

Résumé

En organisant une interaction entre son personnage principal, Ondine, et l'élément aquatique, Fouqué veut mythifier la nature et restituer la pensée moyenâgeuse, a-scientifique. Par la création d'un monde mi-féerique, mi-réaliste, il défend l'idée typiquement romantique selon laquelle la nature est douée d'une âme, d'une sensibilité et d'un langage, devenus incompréhensibles aux hommes, trop prisonniers de leur rationalité. Ainsi, il oppose nature et culture afin de remettre en question la civilisation moderne, et de préconiser un retour à un mode de vie ancestral. C'est pourquoi son récit présente, sans conteste, une dimension utopique. A la cité corrompue il oppose l'île préservée, permettant l'épanouissement des instincts profonds et d'une sexualité décomplexée. Seulement, il s'agit d'un message crypté qui s'exprime à travers la topographie, en particulier à travers l'antithèse entre locus amoenus et locus terribilis. Afin de ne pas choquer les bienséances, Fouqué utilise une symbolique géographique pour évoquer l'union sexuelle, réussie avec Ondine, dangereuse avec l'orgueilleuse Bertalda. Le dénouement, qui consacre la prééminence de l'eau, célèbre le retour à une nature maternelle grâce à l'union amoureuse.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-00772568 , version 1 (10-01-2013)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00772568 , version 1

Citer

Aline Le Berre. "Anthropomorphisation du paysage et topographie érotique dans Ondine de Fouqué". Véronique Maleval, Marion Picker, Florent Gabaude. Géographie poétique et cartographie littéraire, Pulim, pp.227-242, 2012. ⟨hal-00772568⟩
162 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More