Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Recherche académique sur la préservation de l'autonomie à domicile en Limousin : l'expérience du laboratoire Handicap Autonomie Vieillissement Activité Environnement (HAVAE) EA 6310.

Résumé : L'objectif de notre recherche est d'identifier les déterminismes cliniques et environnementaux de la perte d'autonomie et modéliser l'impact des solutions domotiques et de l'activité physiques. Dans notre projet, nous abordons la rupture d'autonomie selon les niveaux conceptuels de la Classification Internationale du Fonctionnement de l'OMS (CIF) en prenant en compte, en particulier, les facteurs contextuels environnementaux et personnels qui ne peuvent être évalués que par des études sur le lieu de vie. Nous étudions deux modèles différents de perte d'autonomie : la perte d'autonomie progressive liée au vieillissement et à la polypathologie et la perte d'autonomie brutale liée à une situation pathologique aiguë (en particulier l'AVC). Ces deux modèles nécessitent une approche différente en termes de déterminants, d'adaptation et de compensation. La méthode d'évaluation mise en place doit pouvoir être appliquée aux innovations technologiques susceptibles d'être utilisées pour prévenir la perte d'autonomie à domicile. Ces dispositifs, qui ne sont pas des dispositifs médicaux, ne sont actuellement soumis à aucune évaluation médicale avant d'être mis sur le marché. Dans l'étude pilote ESOPPE, nous avons déjà évalué un " kit de domotique de sécurité associé à la téléassistance (DSTA) " en 2010 sur une durée de 12 mois et sur un échantillon de 200 sujets, qui a montré une réduction significative de l'incidence des chutes de 30% (Tchalla 2012). Il s'agissait toutefois d'une étude observationnelle exposés/ non exposés (équipés / non-équipés) de niveau de preuve insuffisant pour conclure définitivement. Une étude contrôlée et randomisée de grande puissance (1200 sujets) avec un critère de jugement principal plus documenté (étude DOMOLIM) vient de débuter pour une durée de 2 ans afin de valider les résultats précédents. Notre projet prévoit d'aller plus loin en associant à ce dernier kit de DSTA une télésurveillance médicalisée des décompensations fonctionnelles dans une population polypathologique plus à risque. Une nouvelle étude contrôlée et randomisée sur un échantillon de 600 sujets est en court sur une durée de 24 mois dans le cadre du projet ICARE en partenariat avec la société Legrand (investissement d'avenir " Développement de services numériques pour la santé et l'autonomie "). Dans les lieux de vie spécifiques comme les Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), les déterminants de la perte d'autonomie, notamment la chute chez les personnes atteintes de maladie d'Alzheimer, sont différents et doivent faire l'objet d'une évaluation particulière. Une des solutions proposées est un système de télésurveillance automatisé avec algorithme comportemental. Nous formulons l'hypothèse que ce système pourrait permettre d'anticiper la rupture d'autonomie. Deux essais contrôlés randomisés ont débuté fin 2011 pour confirmer cette hypothèse, TELEHPAD (objectif : 216 personnes incluses) et GET-BETTER (objectifs : 350 personnes) ainsi qu'un projet FUI 14 e-monitor'age. La question de l'acceptabilité de ces technologies se posera de façon plus concrète au fur et à mesure de l'avancée de nos travaux. Un volet médico-économique validant la cohérence et la faisabilité économique du déploiement de ces différentes solutions est systématiquement intégré à ces recherches. Concernant la perte d'autonomie brutale, nous travaillons sur le modèle de l'accident vasculaire cérébral (AVC), première cause de perte d'autonomie neurologique acquise. L'hypothèse formulée est qu'une surveillance de l'activité physique avec rétroaction sur le patient (" biofeedback ") peut améliorer le processus de la rééducation physique et prévenir la perte d'autonomie. La première étape consiste à mesurer les paramètres physiologiques liés à l'activité physique afin de déterminer des indicateurs pertinents permettant une évaluation précise de cette activité. Le diagnostic des équipes médicales et paramédicales effectuant à distance le suivi des paramètres permettra alors de définir des conseils personnalisés destinés à garantir la sécurité du patient et à adapter son niveau d'activité (monitoring actif). Dans ce but, le programme TICAADOM a débuté en septembre 2011 pour une durée de 3 ans. Cette étude a pour but de réaliser un démonstrateur à partir des données collectées à l'aide de systèmes déjà commercialisés. Dans le même temps une réflexion préclinique est menée sur la mise au point de nouveaux capteurs biométriques, en partenariat avec XLim (unité CNRS/université de Limoges) dans le but de mieux évaluer certains facteurs spécifiques de la rupture d'autonomie pas suffisamment pris en compte dans les études actuelles. Dans un deuxième temps, nous proposerons des améliorations des systèmes diagnostiques et d'intervention préventifs sur la base de l'évaluation des déterminants de la réussite/de l'échec selon les patients. Avant d'être testées en situation écologique réelle, les nouvelles hypothèses sur les déterminants de la perte d'autonomie seront testées individuellement et spécifiquement en milieu standardisé, optimisé au sein du Laboratoire Habitat Handicap (L2H). Le L2H est un lieu de vie expérimental de 70m² comprenant différents espaces (cuisine, salle de bains, chambre-bureau, parcours extérieur multi terrains). Il permet une étude des déterminants de la perte d'autonomie au plus proche des conditions " écologiques " avec une meilleure maitrise des différents paramètres environnementaux.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-00861550
Contributeur : Jean-Christophe Daviet <>
Soumis le : vendredi 13 septembre 2013 - 08:26:19
Dernière modification le : vendredi 23 mars 2018 - 14:04:04

Identifiants

  • HAL Id : hal-00861550, version 1

Collections

Citation

Jean-Christophe Daviet, Achille Edem Tchalla, Stéphane Mandigout, Thierry Dantoine. Recherche académique sur la préservation de l'autonomie à domicile en Limousin : l'expérience du laboratoire Handicap Autonomie Vieillissement Activité Environnement (HAVAE) EA 6310.. Domotique et psychogériatrie. 29ème congrès de la société de psychogériatrie de langue française, Sep 2013, Limoges, France. ⟨hal-00861550⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

643