Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Les troubles du comportement et les troubles cognitifs post AVC

Résumé : L'AVC est une cause majeure de décès et de dépendance. C'est la 3ème cause de décès après les cancers et les affections cardio-vasculaires dans les pays industrialisés ; un tiers des survivants gardent des séquelles neurologiques majeures ce qui en fait la première cause de handicap acquis. En France, on estime à 150 000 le nombre de nouveaux cas par an ; l'incidence se situe aux alentours de 145/100 000 habitants par an et augmente de façon exponentielle avec l'âge pour passer de 238/100 000 entre 45 et 84 ans à 1300/100 000 après 84 ans. Chaque tableau clinique réalisé associe de multiples déficiences qui interagissent entre elles, ont leurs propres complications dont certaines risquent d'engager le pronostic vital et d'autres de compromettre le pronostic fonctionnel. Les fonctions cognitives regroupent schématiquement des domaines distincts : mémoire, langage, praxies, fonctions visuo-spatiales, gnosies, fonctions exécutives et fonctions attentionnelles. Les troubles cognitifs et du comportement post-AVC représentent à la fois une source de handicap social et de souffrance psychologique, pour les patients et pour leur entourage. Ils peuvent constituer un élément essentiel de la charge des aidants et une cause d'institutionnalisation. Ils sont à la fois la conséquence des lésions cérébrales mais aussi des réactions du patient à ses déficits et à l'attitude de l'entourage. Les réactions inappropriées des aidants peuvent être liées à une méconnaissance de l'existence de ces troubles et de leurs conséquences. Une fatigue anormale est présente chez 50 à 70% des personnes neuf mois après un AVC. Chez les sujets jeunes, ce chiffre atteint 80%. Elle persiste souvent dans le temps : 50% des AVC âgés de 16 à 49 ans se plaignent encore de fatigue six ans après l'AVC. Ceci peut altérer la reprise de l'activité professionnelle. Les troubles de l'attention et de la concentration sont eux aussi très fréquemment rapportés (80% à 90% des personnes ayant fait un AVC sont concernées). En particulier, réaliser une activité soutenue devient difficile, de même les situations de doubles taches qui font appelles à l'attention divisée peuvent être difficilement réalise (par exemple, manger en regardant la télé, parler en marchant). La dépression post-AVC, spécifique est également très fréquente (plus de 50% des cas) ainsi qu'une hyperémotivité ou une labilité émotionnelle (les personnes se plaignent alors d'une expression excessive des sentiments, pleurs faciles par exemple). Dans d'autres cas, les proches du malade témoignent d'un émoussement affectif (relative indifférence aux émotions), des conduites d'agressivité, une intolérance à la frustration ou à l'inverse une tolérance excessive à des situations considérées comme inadmissibles antérieurement à l'AVC. Ces différents troubles sont souvent améliorés par une prise en charge médicamenteuse et/ou rééducative. L'héminegligence et l'aphasie sont également des troubles spécifiques post-AVC qui peuvent se manifester par des troubles du comportement. En conclusion, ces troubles sont désormais bien identifiés et reconnus par les soignants. Le patient et surtout ses proches doivent en être informés, pour réduire l'effet déstabilisant de retrouver une personne proche différente de celle que l'on connaissait avant l'AVC, particulièrement lors du retour à domicile. Une éducation thérapeutique, ciblée sur le patient et les proches, peut aider à s'adapter à ces troubles qui peuvent perdurer.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-00864405
Contributeur : Jean-Christophe Daviet <>
Soumis le : samedi 21 septembre 2013 - 15:26:12
Dernière modification le : vendredi 23 mars 2018 - 14:04:04

Identifiants

  • HAL Id : hal-00864405, version 1

Collections

Citation

Jean-Christophe Daviet, Romain Joste, Jean-Yves Salle. Les troubles du comportement et les troubles cognitifs post AVC. L'AVC, de la rééducation à la réadaptation. 31èmes journées d'étude de l'AIRR, Sep 2013, Limoges, France. ⟨hal-00864405⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

2156