Diderot inventeur du marivaudage ?

Résumé : Cette étude explore, à travers la récurrence insistante du terme " marivaudage " (relativement nouveau dans le lexique de l'époque), dans le corpus des Lettres à Sophie Volland, entre 1760 et 1765, l'attachement de Diderot à l'œuvre de Marivaux, son style, sa manière, et sa rhétorique analytique de l'amour. Elle révèle la fine parenté existant entre le personnage de Diderot, tel qu'il se met en scène dans ces Lettres, et certains personnages marivaudiens manipulateurs ou intrigants, ces "guetteurs"selon le mot de Jean Rousset (ainsi le valet Dubois). Cette philosophie du personnage "démiurge", proche de celle de Marivaux, révèle au fond la permanence d'une pensée spéculaire à l'œuvre chez Diderot romancier et dramaturge, s'impliquant et se dupliquant au sein même de sa propre fiction, comme pour mieux en jouir, et l'analyser à la fois.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-00949865
Contributeur : Odile Richard-Pauchet <>
Soumis le : jeudi 20 février 2014 - 11:56:59
Dernière modification le : mercredi 28 février 2018 - 17:06:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-00949865, version 1

Collections

Citation

Odile Richard-Pauchet. Diderot inventeur du marivaudage ?. Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, Société Diderot, 2012, Diderot et les spectacles (47), p. 167-185. ⟨hal-00949865⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

309