Mme de Sévigné à sa fille : richesse créative et écriture de soi

Résumé : La correspondance échangée par Mme de Sévigné et sa fille en cette année 1671 n'est pas qu'un phénomène factuel de courriers circulant entre deux parentes, visant à se donner des nouvelles familiales ponctuées de protestation d'affection. Elle est aussi une réflexion, de la part de la mère, sur la communication des sentiments et sur la capacité du langage à assumer cette tâche selon un système de messages discontinus et croisés, affectés par le temps et l'espace mais aussi par la tradition littéraire et mondaine, soit le poids des clichés et des conventions. Que vaut, que dure l'amour soumis à ces aléas ? Est-il en mesure de leur résister ? A contrario, la force poétique des mots n'est-elle pas de nature à renforcer, voire à hypertrophier des sentiments qu'on n'aurait pas oser exprimer in praesentia, sinon de façon beaucoup plus sobre ? C'est ce qui fait accorder à la mère, consciente de ce pouvoir, un tel prix à ses lettres.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-00957028
Contributeur : Odile Richard-Pauchet <>
Soumis le : vendredi 7 mars 2014 - 19:28:50
Dernière modification le : mercredi 28 février 2018 - 17:06:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-00957028, version 1

Collections

Citation

Odile Richard-Pauchet. Mme de Sévigné à sa fille : richesse créative et écriture de soi. La première année de correspondance entre Mme de Sévigné et Mme de Grignan, Sep 2011, France. p.59-82. ⟨hal-00957028⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

111