Le Corps et l'esprit en voyage, Conclusion

Résumé : La pratique du voyage thérapeutique, qu'elle soit enfourchée par les Mystiques à la rencontre d'un public de croyants (XVe, XVIe, XVIIe siècles), ou par des écrivains romantiques à la recherche d'une culture de l'altérité où se perdre (miroir de l'Orient), se hisse aux XVIIIe et XIXe siècles au rang d'une mode, un fait de société qui donne à penser que la santé non pas seulement physique, mais mentale, interpelle les hygiénistes sensibles à cette influence du milieu. Paradoxalement, ceux qui étaient partis distraire un mal, dissiper des vapeurs, chercher une solitude, se trouvent soudain pris pour modèles par une foule qui va les chasser plus loin. Ce phénomène de relative massification engendre un déplacement et une différenciation des lieux qui pousse les poètes - pionniers - à défricher des terres inconnues, pendant que les thérapeutes et scientifiques investissent et développent les zones déjà balisées. Un clivage s'opère alors à cette époque entre lieux de voyage et lieux de soins, selon que ces derniers entraînent un discours et des pratiques plus complexes, tandis que les premiers restent vierges pour un temps de tout commentaire.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-00957137
Contributeur : Odile Richard-Pauchet <>
Soumis le : samedi 8 mars 2014 - 18:33:21
Dernière modification le : mercredi 28 février 2018 - 17:06:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-00957137, version 1

Collections

Citation

Odile Richard-Pauchet. Le Corps et l'esprit en voyage, Conclusion. Christine de Buzon et Odile Richard-Pauchet. Le Corps et l'esprit en voyage, le voyage thérapeutique, Garnier, p.211-219, 2012, Rencontres, 978 2 8124 0518 1. ⟨hal-00957137⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

193