Prévalence et facteurs de risque des troubles cognitifs et démence chez les personnes âgées vivant en Afrique Centrale : Bangui & Brazzaville

Résumé : IntroductionAvec le vieillissement de la population mondiale, les démences et syndromes apparentés sont en passe de devenir des problèmes prioritaires de santé publique dans les pays en développement. A ce jour, peu de recherches ont été menées dans les pays en développement, notamment en Afrique où les données sont rares en comparaison avec les pays développés.MéthodesDeux études en population générale ont été menées en Afrique Centrale (République Centrafricaine et République du Congo). Ces enquêtes de type porte à porte dans des quartiers de Bangui et Brazzaville ont été réalisées auprès des personnes âgées de plus de 65 ans. Les participants étaient interrogés sur leurs antécédents médicaux, données sociodémographiques, facteurs psychosociaux et troubles dépressifs, et passaient les tests cognitifs du CSI-D et le test des 5 mots. Les sujets ayant une mauvaise performance aux tests cognitifs du CSI-D (<25.5/30) ou moins de 10 au test des 5 mots ont été cliniquement évalués par des neurologues. Les critères du DSM-IV et du NINCDS-ADRDA étaient utilisés pour la démence et la maladie d’Alzheimer. Des tests psychométriques supplémentaires étaient passés : Free and Cued Selective Reminding Test, Set Test d’Isaacs, barrage de Zazzo.RésultatsSur les 499 sujets interrogés à Bangui, 188 (37,5%) étaient suspects de troubles cognitifs ou démence, dont 165 (32,9%) ont été réexaminés par un neurologue. A Brazzaville, sur 520 participants, 148 (28,5%) étaient suspects de troubles cognitifs ou démence et 133 (25,6%) ont été cliniquement évalués. Après cette étape de confirmation, 32 sujets (6,4%) ont été diagnostiqués déments à Bangui & actuellement 17 sujets (3,3%) à Brazzaville (étape non terminée). La description clinique des cas de démences et l’analyse des facteurs de risque seront présentées pour les deux villes.ConclusionLa faible prévalence des démences chez les personnes âgées vivant dans les pays d’Afrique sub-saharienne se confirme. Ces résultats s’ajoutent au peu de données disponibles sur les pays en développement. La comparaison des prévalences avec d’autres études, particulièrement dans les pays développés, peut conduire à des nouvelles hypothèses physiopathologiques.
Type de document :
Poster
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-01087453
Contributeur : Elisabeth Grelier <>
Soumis le : mercredi 26 novembre 2014 - 10:52:40
Dernière modification le : mercredi 28 février 2018 - 17:04:02

Identifiants

Collections

Citation

Maëlenn Guerchet, Pascal M'Belesso, Alain Maxime Mouanga, Bébène Ndamba-Bandzouzi, Dismand Stephan Houinato, et al.. Prévalence et facteurs de risque des troubles cognitifs et démence chez les personnes âgées vivant en Afrique Centrale : Bangui & Brazzaville. Journées de Neurologie de Langue Française, Apr 2010, Lyon, France. Revue Neurologique, 165 (10), pp.110, 2009, ⟨10.1016/S0035-3787(09)72713-4⟩. ⟨hal-01087453⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

71