récits de marque en contexte collaboratif: les vertus du détournement

Abstract : Cette note de recherche a pour objectif de mettre en lumière les mécanismes en jeu dans les récits de marque. À partir de deux exemples de lecture de voyages et d’une approche de la marque par le parcours génératif de la signification, nous montrons que les récits de marque se fondent sur des inventions de contenu. Ils mettent en scène des croyances, des mythes, des espaces fantasmés, qui ne sont que des espaces d’invention. Ces derniers prennent appui sur des représentations différentes qui se construisent dans la perspective de l’acteur, ici le client voyageur, soit de manière rétrospective, soit de manière projective.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-01122174
Contributeur : Cécile Mclaughlin <>
Soumis le : mardi 3 mars 2015 - 13:52:42
Dernière modification le : mercredi 28 février 2018 - 17:06:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-01122174, version 1

Collections

Citation

Didier Tsala-Effa, Marie-Pierre Pinto, Cécile Mclaughlin. récits de marque en contexte collaboratif: les vertus du détournement. Communication - Information, médias, théories, pratiques, Universite Laval, 2015, 33/1, pp.15. ⟨hal-01122174⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

189