Valeur dépréciative et intensité dans les comparaisons stéréotypées en espagnol

Résumé : Les comparaisons prototypiques stéréotypées telles que más (sucio) que el palo de un gallinero ou (comer) como una lima , dont les équivalents en français sont, respectivement, (sale) comme un peigne et (manger) comme un ogre, ont été traditionnellement décrites comme des moyens stylistiques marquant un degré d’intensité maximal ou superlatif de l’élément comparé. Associées à des adjectives axiologiquement négatifs, ou à des verbes souvent axiologiquement neutres, ces structures sont aussi l’expression de la subjectivité du locuteur et sont, de ce fait, des marqueurs de modélisation véhiculant une valeur clairement dépréciative envers l’interlocuteur ou une troisième personne. Une exploration dans les grands corpus de référence de la langue espagnole a montré qu’elles sont principalement utilisées dans la langue parlée, d’où leur apparition dans des pièces de théâtre et dans les parties dialoguées des romans.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Les émotions et les valeurs dans la communication I. Découvrir l’univers de la langue, 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [13 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-01174466
Contributeur : Ramon Marti Solano <>
Soumis le : lundi 20 novembre 2017 - 18:40:08
Dernière modification le : mercredi 28 février 2018 - 17:06:03
Document(s) archivé(s) le : mercredi 21 février 2018 - 14:41:20

Fichiers

MartiSolano_CPS_corrigé.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01174466, version 1

Collections

Citation

Ramon Marti Solano. Valeur dépréciative et intensité dans les comparaisons stéréotypées en espagnol. Les émotions et les valeurs dans la communication I. Découvrir l’univers de la langue, 2016. 〈hal-01174466〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

99

Téléchargements de fichiers

16