La dénutrition, nouveau marqueur de risque d’artériopathie oblitérante des membres inférieurs en population africaine : étude EPIDEMCA

Résumé : Objectifs Les résultats des études épidémiologiques ayant cherché à démontrer que l’obésité est un facteur de risque d’athérosclérose et d’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) sont contradictoires. Alors que, parfois, ils mettent en évidence une association en « U » de l’index de masse corporelle (IMC) avec l’AOMI, aucune n’a spécifiquement analysé le rôle de la dénutrition dans l’apparition de la maladie artérielle périphérique. Méthodes Tous les sujets âgés de 65 ans et plus, vivant dans deux zones urbaines (Bangui et Brazzaville) et deux zones rurales (Nola et Gamboma) en République centrafricaine (RCA) et République du Congo (RDC) ont été invités à participer. Les données démographiques, cliniques et biologiques ont été enregistrées. L’AOMI a été définie par une valeur de l’Index de Pression Systolique (IPS) ≤ 0,90. L’IMC a été calculé selon la formule poids (kg)/taille (cm)2 et quatre catégories de sujets ont été définies selon les recommandations du World Health Organization : dénutris (IMC < 18,5 kg/m2), poids normal (IMC : 18,5–24,9 kg/m2), surpoids (IMC : 25–29,9 kg/m2) et obésité (IMC ≥ 30 kg/m2). Résultats Parmi les 1815 participants (âge moyen 73 ans ; 61,8 % femmes), la prévalence de la dénutrition était de 34,1 %, plus importante chez les sujets AOMI comparée aux sujets sans AOMI (37,1 % versus 33,5 % ; p = 0,0333). Après analyse multivariée avec ajustement à tous les facteurs confondants, la dénutrition s’est avérée être significativement associée à l’AOMI (OR : 2,09 ; p = 0,0009) autant chez les hommes que chez les femmes (OR : 2,82 ; p = 0,0038 et respectivement OR : 1,75 ; p = 0,0492). Après ajustement aux facteurs confondants, aucune association n’a été retrouvée entre le surpoids (OR : 1,10 ; IC 95 % : 0,62–1,96) ou l’obésité et l’AOMI (OR : 1,55 ; IC 95 % : 0,74–3,23). Conclusion L’IMC bas, marqueur accessible et non invasif de la dénutrition, est significativement associé à l’AOMI chez les sujets africains alors que le surpoids et l’obésité ne semblent pas être des marqueurs de haute prévalence de l’AOMI dans cette population.
Type de document :
Article dans une revue
Journal des Maladies Vasculaires, Elsevier Masson, 2015, 40 (2), pp.116-117. 〈10.1016/j.jmv.2014.12.019〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-01267369
Contributeur : Elisabeth Grelier <>
Soumis le : jeudi 4 février 2016 - 12:32:29
Dernière modification le : mercredi 28 février 2018 - 17:04:02

Identifiants

Collections

Citation

Iléana Desormais, Victor Aboyans, Maëlenn Guerchet, Philippe Lacroix. La dénutrition, nouveau marqueur de risque d’artériopathie oblitérante des membres inférieurs en population africaine : étude EPIDEMCA. Journal des Maladies Vasculaires, Elsevier Masson, 2015, 40 (2), pp.116-117. 〈10.1016/j.jmv.2014.12.019〉. 〈hal-01267369〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

108