"Les scribes hittites au service de la restauration du hatti"

Résumé : Le hatti est la langue qui a précédé le hittite en Anatolie centrale. Les utilisateurs de cette langue étaient les Hattis, porteurs de la culture de l’Anatolie centrale au 3e millénaire avant J.-C. A la fin du 3e millénaire (peut-être avant), des éléments proto-indo-européens s’infiltraient dans la péninsule, s’intégraient dans la société hattie et assimilaient leur langue, qui a fini par disparaître. Plus tard, grâce à une volonté politique, cette langue a été restaurée. Les scribes hittites ont alors transcrit/noté en cunéiforme les textes hattis. Donc, le hatti ne nous est connu que par la tradition scribale hittite tardive. Les textes que nous possédons contiennent des fautes, des variantes, des approximations, et mettent en lumière la méconnaissance que les scribes hittites avaient de cette langue, et sans doute aussi des problèmes d’adaptation. Par ailleurs, le hatti a laissé des traces dans la langue hittite, puisque celle-ci a emprunté du lexique, mais aussi des constructions, des traits morphologiques. L’étude de ce travail des scribes nous permet aussi de mieux comprendre certaines particularités du hittite, qu’il faut reconsidérer à l’aune du substrat hatti.
Type de document :
Article dans une revue
Dossiers d'HEL, SHESL, 2015, Ecriture(s) et représentations du langage et des langues, 9, pp.354-365
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-01289095
Contributeur : Isabelle Klock-Fontanille <>
Soumis le : mercredi 16 mars 2016 - 10:22:37
Dernière modification le : mercredi 28 février 2018 - 17:06:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-01289095, version 1

Collections

Citation

Isabelle Klock-Fontanille. "Les scribes hittites au service de la restauration du hatti". Dossiers d'HEL, SHESL, 2015, Ecriture(s) et représentations du langage et des langues, 9, pp.354-365. 〈hal-01289095〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

68