Évaluation des barrières d’accessibilité aux antiépileptiques dans les pays en développement : exemples du Bénin et de l’Équateur

Résumé : Introduction L’épilepsie est l’un des troubles neurologiques le plus fréquent avec une estimation globale de 70 millions de cas dont près de 80 % vivent dans les pays en développement. L’un des problèmes majeurs dans ces pays est le manque d’accès à un traitement approprié. Objectifs L’objectif de cette étude est de développer un outil permettant d’identifier les barrières d’accès aux antiépileptiques (AE) dans les pays en développement afin de déterminer les actions prioritaires pour améliorer l’accessibilité à ces traitements. Patients et méthodes Une étude épidémiologique observationnelle a été menée dans une zone rurale et une zone urbaine de deux pays en développement : le Bénin et l’Équateur. Différents questionnaires ont permis d’évaluer les barrières d’accès aux traitements antiépileptiques à tous les niveaux du circuit des médicaments, via une enquête auprès d’échantillons représentatifs de tous les acteurs concernés : ministère de la Santé, prescripteurs, structures de mise à disposition des AE ainsi qu’une centaine de personnes vivant avec l’épilepsie. Résultats En Équateur six barrières représentaient 73 % du problème de l’accès aux médicaments antiépileptiques avec des enjeux liés aux politiques de santé publique ou aux facteurs de capacité tel que la stigmatisation (ressentie chez 74 % des patients épileptiques en zone urbaine). Au Bénin les problématiques sont différentes avec seulement 28 % des patients qui se sentaient stigmatisés à Cotonou, mais 16 % des pharmacies substituaient un AE par une autre molécule antiépileptique en cas de rupture. Discussion L’outil d’évaluation des barrières d’accès aux AE a permis de mettre en évidence les principaux obstacles à l’accessibilité des AE dans deux pays en développement. Les patients sont issus des registres des hôpitaux ce qui peut biaiser les résultats, c’est pourquoi une enquête porte-à-porte est en cours en Équateur dans les deux zones étudiées. De plus l’outil devrait être mis en place dans le cadre d’un pays asiatique afin de conforter les résultats. Conclusion Identifier les principales barrières d’accessibilité aux médicaments est l’une des étapes nécessaires pour déterminer des actions-cibles prioritaires afin d’améliorer durablement l’accès aux médicaments antiépileptiques dans les pays en développement. Le texte complet de cet article est disponible en PDF. Mots clés : Accessibilité, Antiépileptiques, Pays en développement
Type de document :
Article dans une revue
Revue Neurologique, Elsevier Masson, 2016, 172 (S1), pp.A18-A19. 〈10.1016/j.neurol.2016.01.035〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-01340215
Contributeur : Elisabeth Grelier <>
Soumis le : jeudi 30 juin 2016 - 15:53:08
Dernière modification le : vendredi 8 juin 2018 - 10:50:06

Identifiants

Collections

Citation

Mandy Nizard, Jaime Luna, Prudence Sohou, Marcelo Cruz, Dismand Stephan Houinato, et al.. Évaluation des barrières d’accessibilité aux antiépileptiques dans les pays en développement : exemples du Bénin et de l’Équateur. Revue Neurologique, Elsevier Masson, 2016, 172 (S1), pp.A18-A19. 〈10.1016/j.neurol.2016.01.035〉. 〈hal-01340215〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

65