Aux limites de l’Histoire. Le Grand Genre à l’épreuve des règles de l'art

Abstract : Sous le règne de Louis XV, les peintres d’histoire élaborent un art fondé sur une réinterprétation des principes académiques (de l’idée poussinesque de nouveauté à la valorisation de la figure humaine). Cette peinture aboutit pourtant à des modalités expressives et de représentation qui bouleversent l’ensemble des règles fondatrices du grand genre –sa forme (narrative), sa fonction (morale), ses conventions (décorum et vraisemblance). La peinture d’histoire devient non-narrative, plaisante et emprunte le vocabulaire d’autres genres artistiques. Le nouvel idéal artistique qui émerge dans la décennie 1780 en réponse à la dénonciation de la crise du grand genre dans sa formulation traditionnelle, apparaît étonnement ancré dans l’esthétique du règne de Louis XV qu’il visait à suppléer.
Type de document :
Article dans une revue
Romantisme, Armand Colin, 2015, Peindre l'histoire, 3 (169), pp.19-31
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-01374839
Contributeur : Susanna Caviglia <>
Soumis le : samedi 1 octobre 2016 - 23:18:26
Dernière modification le : mercredi 28 février 2018 - 17:06:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-01374839, version 1

Collections

Citation

Susanna Caviglia. Aux limites de l’Histoire. Le Grand Genre à l’épreuve des règles de l'art. Romantisme, Armand Colin, 2015, Peindre l'histoire, 3 (169), pp.19-31. 〈hal-01374839〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

68