Pirates : brigands, entrepreneurs… ou libertaires ? Conférence grand public (Fondation Université de Limoges), Limoges, BFM

Résumé : La mer est un espace liquide sans frontières, très tôt régi par des règles coutumières. Les premiers Grecs étaient tous pirates (Montesquieu) ; pirata minus delinquit, quia in mari delinquit : les délits des pirates sont considérés comme mineurs parce que commis en mer (Alciat). En effet, pour les cités sur le pourtour de la Méditerranée, la piraterie s’impose comme une puissance commerciale, voire militaire. À l’aube des temps modernes, elle s’étend de plus en plus aux océans, ce nouvel espace sans loi à conquérir. Et les brigands des mers, les pirates et les corsaires, y agissent sans scrupules. À l’instar de Jean Bart, ces derniers sont désormais des alliés précieux pour les rois en Europe, car ils affaiblissent l’adversaire et contribuent au ravitaillement des troupes régulières. Avec l’avènement de la bourgeoisie, la littérature redécouvre l’espace hors-la-loi où l’individu peut encore s’affirmer par des actions héroïques. L’image du pirate gagne alors encore en ambiguïté.
Type de document :
Autre publication
Conférence et débat grand public. 2017
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-01494840
Contributeur : Till Kuhnle <>
Soumis le : vendredi 24 mars 2017 - 10:21:49
Dernière modification le : mercredi 28 février 2018 - 17:06:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-01494840, version 1

Collections

Citation

Till Kuhnle, Luis Fernando Fé Cantó. Pirates : brigands, entrepreneurs… ou libertaires ? Conférence grand public (Fondation Université de Limoges), Limoges, BFM. Conférence et débat grand public. 2017. 〈hal-01494840〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

101