Nouveaux marqueurs biologiques de la Trypanosomose Humaine Africaine à Trypanosoma brucei gambiense.

Résumé : La Trypanosomose Humaine Africaine (THA) est une infection parasitaire due à un protozoaire sanguicole flagellé du genre Trypanosoma brucei (T. b.). La sous-espèce T.b. gambiense est présente en Afrique de l'Ouest et Centrale alors que T.b. rhodesiense est présente en Afrique de l'Est. Cette infection évolue classiquement en deux stades. Le stade 1 ou stade hémo-lymphatique qui correspond à la multiplication des parasites dans la lymphe. Classiquement ce stade est diagnostiqué par la recherche de parasites uniquement présents dans le sang et la lymphe. Pour ce stade la cytorachie reste normale. Pour le stade 2 ou stade neurologique qui correspond au passage du parasite dans le système nerveux central, le diagnostic est plus complexe. Actuellement les seuls critères de certitude de ce stade sont la mise en évidence d’une cytorachie supérieure à 5 éléments/µL ou la découverte d’un trypanosome dans le LCR. Si le patient en stade 2 n'est pas correctement diagnostiqué sa prise en charge ne sera pas adaptée et la mort sera la seule issue. En effet le traitement de cette maladie est stade-dépendant et le diagnostic de stade de la pathologie est donc primordial pour la prise en charge du patient. Les marqueurs de stade de la maladie tels que définis par l’OMS restent complexes à mettre en évidence dans des régions parfois difficiles d’accès. D’autres part le suivi biologique est tout aussi complexe. Il devient donc urgent de mettre en évidence de nouveaux marqueurs biologiques de stades mais également de suivi en compléments de la mise sur le marché de nouvelles thérapies stades-indépendantes. Pour répondre à cette problématique, nous avons analysé via une technique de protéomique, la spectrométrie de masse en tandem (LC-MS/MS), plusieurs fluides biologiques (sérums, LCR, urines et salives) de patients et de contrôles issus d’une bio-banque constituée à la suite d’une enquête prospective menée en Angola entre 2009 et 2011. Cette cohorte regroupe 247 inclusions : 19 contrôles, 61 patients en stade 1 et 167 patients en stades 2. Pour chacun de ces individus, des prélèvements biologiques ont été recueillis lors de l’inclusion. Notre objectif est d’identifier le protéome présent dans chaque fluide biologique pour chacun des contrôles et patients en fonction des stades. Par la suite, les protéines présentant le plus d’intérêt ont été quantifiées par ELISA. Les données obtenues par dosage nous ont permis ensuite, via une analyse statistique, de déterminer le ou les meilleurs candidats biomarqueurs pour une utilisation à visée diagnostic ou de suivie. Nos marqueurs ont ensuite été comparés à des marqueurs biologiques de stade précédemment décrits tels que la Néoptérine et CXCL-13. Pour l’instant, plusieurs biomarqueurs potentiels ont été identifiés dans le LCR (Néogénine, Sécrétogranine 2, Neuroserpine, Thymosine 4), et sont en lien avec l’évolution clinique de la maladie. La Neuroserpine est le biomarqueur candidat qui présente le plus d’intérêt. Pour l’urine et la salive des protéines semblent prometteuses comme la Méosine et l’Intelectine 2 qui permettent de discriminer un individu contrôle d’un patient atteint de THA. L’étude de ces biomarqueurs pourrait permettre de développer des tests rapides utilisables directement et simplement sur le terrain.
Type de document :
Poster
Congrès de la SFP/SFMM, Mar 2017, Toulouse, France
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-01502106
Contributeur : Elisabeth Grelier <>
Soumis le : mercredi 5 avril 2017 - 09:49:14
Dernière modification le : mercredi 31 janvier 2018 - 15:35:35

Identifiants

  • HAL Id : hal-01502106, version 1

Collections

Citation

Julien Bonnet, Thibaut Leger, Camille Garcia, Marie-Pauline Couquet, Philippe Vignoles, et al.. Nouveaux marqueurs biologiques de la Trypanosomose Humaine Africaine à Trypanosoma brucei gambiense.. Congrès de la SFP/SFMM, Mar 2017, Toulouse, France. 〈hal-01502106〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

128