L. Quelques-serviteurs-de-philippe-auguste-habitent-déjà-la-paroisse and . Chambrier, André qui fonde une chapellenie à Saint-Germain vers 1189 (Archives nationales, S 96, no 15) et le receveur Roger de Mantes qui en 1205 vend une rente au chapitre sur une maison rue Jean-Tison, voir « Histoire et monographie de l'église ci-devant collégiale, actuellement paroissiale et royale de Saint-Germain l, pp.337-61

«. Espace and P. , XIV e siècles d'après les fondations d'anniversaires des familles échevinales, dans Religion et société urbaine au Moyen Âge, Études offertes à Jean-Louis Biget, Boucheron Patrick et Chiffoleau Jacques) ? », dans Construction, reproduction et représentation des patriciats urbains de l'Antiquité au XX e siècle, textes réunis et présentés par Petitfrère Claude, pp.253-2821285, 1999.

G. Hercule and P. Sous-philippe-le-bel, Collection de documents inédits sur l, p.1837

B. Boris, 1285-1314) ? », dans Construction, reproduction et représentation des patriciats urbains de l'Antiquité au XX e siècle, textes réunis et présentés par Petitfrère Claude, pp.49-55, 1999.

L. Philippe and S. Dany, Sur l'hôtel de Bourbon où le clergé de Saint-Germain est reçu chaque année lors de la procession de la Fête-Dieu, voir Roux Simone, « Résidences princières parisiennes : l'exemple de l'hôtel de Bourbon (fin XIV e -milieu XV e siècle) », dans Fürstliche Residenzen im Spätmittelalterlichen Europa, pp.108-75, 1991.

A. Segreto-vaticano and R. Vat, 44, fol. 166vo, édité dans Les registres de Nicolas IV, recueil des bulles de ce pape, publiées ou analysées d'après le manuscrit original des Archives du Vatican 42 À Saint-Marcel, une collégiale de la rive gauche à Paris, les chanoines se cherchent aussi un autre fondateur que Marcel. Il s'agit d'un pape, saint Clément, 1010.

T. Vincent and . Les, Auxerre à la fin du Moyen Âge (1296-1513) », Annales de Bourgogne, LXVII, avril-décembre, pp.81-106, 1995.

J. Maurice, Documents financiers concernant les mesures prises par Alphonse Poitiers contre les Juifs (1268-1269) », Bibliothèque de l'École des Chartes, pp.130-149, 1907.

D. Pierre, M. Hélène, and . Fasti-ecclesiae-gallicanae, siècle, étude sociale d'un groupe canonial, Saint- Étienne, Publications de l'Université de Saint-Étienne (CERCOR, Travaux et recherches XI), 1999, no 164. 48 L'église abrita, entre autres, les tombeaux du chancelier Olivier mort en 1560, enterré aux côtés de son père, premier président du Parlement de Paris, du chancelier Pomponne de Bélièvre mort en 1607, pp.62-64, 1996.

À. Saint-germain, Auxerrois, au tournant des XIII e et XIV e siècles, on a su remodeler son passé pour préparer son avenir. Cette refondation se place au croisement entre la recomposition du mythe fondateur d'un établissement ecclésiastique et celle du mythe fondateur d'une ville, voire d'une nation rassemblée

G. Jean, La collation par le roi de France des bénéfices vacants en régale des origines à la fin du XIV e siècle, pp.89-51, 1935.

L. Cloches-qui-sonne-les-matines-de and . Saint, Barthélemy se nomme Vincent 60 , mais cela n'a rien pour nous étonner. FIG. 4 : Chambre à archives au premier étage du porche de Saint-Germain l'Auxerrois

B. Maurice and H. Jacques, Saint-Germain l'Auxerrois, église collégiale

L. and L. Quartier, Inscriptions de la France du V e au XVIII e siècle, t. I, Ancien diocèse de ParisCollection de documents inédits sur l'histoire de France, 3 e série, archéologie), 1873, p. 342. Trois cloches existent alors, deux petites qui sont médiévales, 1955.