Pratique archéologique de l’exploration : des sémioses en interaction - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2018

Pratique archéologique de l’exploration : des sémioses en interaction

(1)
1
Florian Blanquer
  • Fonction : Auteur
  • PersonId : 1029478

Résumé

According to Fontanille (2010), "any practice includes a part of interpretation, an internal cognitive dimension that would include all operations of adjustment, treatment of interactions, whether automatic or prepared, programmed or improvised, voluntary or involuntary, and which would be the epi-semiotic place of practical accommodation." Our objective is to determine the relevant elements which define how the situated interpretation works, that is to say, how an interpretation carried out during a practice, i.e., an activity, a course of action. Indeed, our research tends to propose to ANDRA (L’Agence National pour la gestion des Déchets RadioActifs) a way to ensure that people who will come across a nuclear waste repository, site in 1 000 or 10 000 years, get to identify its nature and its associated risks. To do this, we will rely on the so-called ethnographic excavation method used by Leroi-Gourhan and clarified by Courbin (1987) as well as our field observations to show how the episemiotic works and this, through the archaeological practice of exploration. We will explain how this interpretative practice brings into interaction different semiotics-objects through the mediation of its operator. We must also take into account the way in which a practice forms a system of semiosis, that is to say, the relation between signifying objects created by the practice. We will then be able to return to the very definition of the episemiotic and to the characteristic elements which define the functioning of the situated interpretation.audience.
Selon Fontanille (2010), « toute pratique comprend une part d’interprétation, une dimension cognitive interne qui comprendrait toutes les opérations de réglage, de traitement des interactions, qu’elles soient automatiques ou préparées, programmées ou improvisées, volontaires ou involontaires, et qui serait en somme le lieu épi-sémiotique de l’accommodation pratique ». Notre objectif est de mettre à jour les éléments pertinents permettant de définir le fonctionnement de l’interprétation située, c’est-à-dire d’une interprétation s’effectuant lors d’une pratique, i.e., une activité, un cours d’action. En effet, notre recherche tend à proposer à l’Agence Nationale pour la gestion des Déchets RadioActifs la manière dont on peut s’assurer que les personnes qui fouleront leur site d’enfouissement, dans 1 000 ou 10 000 ans, arrivent à en identifier la nature et les risques associés. Pour ce faire, nous prendrons appui sur la méthode de fouille dite ethnographique utilisée par Leroi-Gourhan et explicitée par Courbin (1987) ainsi que nos observations de terrain afin de montrer comment l’épisémiotique fonctionne et ce, par le biais de la pratique archéologique de l’exploration. Nous expliciterons comment cette pratique interprétative met en interaction différentes sémiotiques-objets par la médiation de son opérateur. Il nous faudra également prendre en compte la manière dont une pratique forme un système de sémioses, c’est-à-dire la relation entre objets signifiants créée par la pratique. Nous pourrons alors revenir à la définition même de l’épisémiotique et aux éléments caractéristiques définissant le fonctionnement de l’interprétation située. Nous en donnerons un exemple de fonctionnement en milieu hospitalier.
Fichier principal
Vignette du fichier
Blanquer-Florian_Pratique-archeologique-exploration-des-semioses-en-interaction.pdf (4.07 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

hal-01734973 , version 1 (15-03-2018)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01734973 , version 1

Citer

Florian Blanquer. Pratique archéologique de l’exploration : des sémioses en interaction. Journées thématiques 2017 école doctorale Cognition, Comportements, Langage(s), Ecole doctorale Cognition, Comportements, Langage(s), Jun 2017, Poitiers, France. ⟨hal-01734973⟩
154 Consultations
108 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More