Redende Köpfe und Statuen von Albertus Magnus bis Athanasius Kircher

Résumé : Depuis l’Antiquité, la piété populaire confère à des objets souvent anthropomorphes comme les statues de facultés telle que la parole vengeresse, protectrice ou divinatoire. Ces objets parlants sont les dépositaires d’un pouvoir tantôt divin, notamment thaumaturgique, tantôt diabolique. Mais depuis Albert le Grand et surtout depuis la Renaissance, le démiurge, qu’il soit artisan (demiurgos), magicien, alchimiste ou scientifique, se substitue à la puissance de la divinité : c’est lui désormais qui façonne la matière et donne vie à l’artefact. Les statues miraculeuses, qui s’animaient par la volonté de quelque force surnaturelle, parlent désormais grâce à la dextérité de l’artisan ou du chercheur, grâce à la magie ou à la science. La question ne laisse cependant de se poser : n’est-ce pas en dernière analyse le diable qui se niche dans les statues parlantes ? Les automates eux-mêmes ne sont-ils pas création malfaisante ? L’exposé se penchera sur quelques exemples dans l’aire germanique de ce transfert du pouvoir démiurgique à des hommes d’exception ou des figures légendaires : depuis l’androïde qu’aurait construit Albert le Grand et détruit Thomas d’Aquin, jusqu’à la tête parlante de Kircher, qui à l’instar de Descartes, écarte la magie au profit de la rationalité technique, en passant par les statues parlantes imputées au magicien Virgile dans les anecdotes de la Gesta Romanorum reprises par Hans Sachs et par l’iconographie du moulage et de la sculpture des hommes chez Jörg Wickram et Hans Sachs.
keyword : Wunderstatuen Magie
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-01767107
Contributeur : Florent Gabaude <>
Soumis le : dimanche 15 avril 2018 - 17:25:46
Dernière modification le : mardi 17 avril 2018 - 23:26:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01767107, version 1

Collections

Citation

Florent Gabaude. Redende Köpfe und Statuen von Albertus Magnus bis Athanasius Kircher. Roboter – Androide – Maschinen. Automate zwischen Magie und Technik in der Literatur seit der Antike / Robots - Androïdes – Machines. Les automates entre la magie et la technique en Littérature depuis l’Antiquité, Michael Gottlieb Dallapiazza, Università di Bologna, Dipartimento di Lingue, Letterature e Culture Moderne, May 2018, Bologna, Italy. ⟨hal-01767107⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

77