« Le croquis ou l’art de penser par l’image »

Résumé : Selon Aristote, « l’âme ne pense pas sans image » ; l’image est une instance médiatrice entre le monde sensible et l’esprit. D’ailleurs, si l’on se tourne vers le grec theoria, on constate que c’est notamment la pensée qui émerge de la contemplation des images. Ainsi pensée et image entretiennent-elles des liens très étroits. C’est dans cette perspective que nous proposons d’ouvrir notre réflexion, à travers une étude de croquis réalisés en pratique de réflexion et de démonstration, lors du travail préparatoire de designers. Support d’élaboration de la pensée, le croquis ne se fonde pas sur un rapport mimétique à l’objet mais sur un rapport structurel et méréologique qui invite à la double question suivante : l’image figure-t-elle le rapport intersubjectif que le sujet entretient avec l’objet de la connaissance ou bien la connaissance elle-même ? En outre, l’efficience de l’exercice de la connaissance repose essentiellement sur la scène pratique de la démonstration qui en constitue son plan d’immanence. En effet, en dehors de cette situation d’énonciation, les fonctions explicatives du croquis peuvent s’avérer inopérantes. Ainsi, l’image implique un rapport perceptif spécifique, celui d’un sujet connaissant à un objet de connaissance dans une perspective communicationnelle et participative. Ce qui est à comprendre n’est pas ce que représente l’image mais ce qu’elle donne à expérimenter. Et c’est précisément ce moment où le démonstrateur montre qu’il est en train de montrer qui fait de l’image un objet de connaissance. Nous tâcherons notamment de définir le statut de l’image dans le processus sémiosique d’une part, dans la genèse d’une connaissance d’autre part. Il s’agira en effet (i) de situer le centre de gravité sémiosique du croquis, qui ne se trouve pas dans son horizon (Bordron) mais dans l’effectuation de son plan d’expression (entre image-écriture et image-événement) ; (ii) de montrer comment le croquis convoque les expériences et perceptions actuelles et antérieures dans un mouvement de « constellation » (Benjamin) et opère un réglage diagrammatique (Peirce) entre l’objet de connaissance et son mode de (re)présentation.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-02271109
Contributeur : Audrey Moutat <>
Soumis le : lundi 26 août 2019 - 15:25:34
Dernière modification le : mardi 27 août 2019 - 01:22:39

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Audrey Moutat. « Le croquis ou l’art de penser par l’image ». Signata Annales des sémiotiques / Annals of semiotics, Presses Universitaires de Liège, 2019, Image et connaissance, 10, ⟨http://journals.openedition.org/signata/2310⟩. ⟨10.4000/signata.2310⟩. ⟨hal-02271109⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

10