Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Prévalence de la tachyphagie à la pause déjeuner et étude des facteurs associés chez 415 travailleurs actifs

Résumé : Introduction et but de l’étude L’obésité est un problème mondial de santé publique. Le comportement alimentaire des actifs français évolue avec la société et la tachyphagie peut favoriser la prise pondérale. La tachyphagie peut jouer un rôle sur la prise pondérale. Le but de notre travail était d’étudier les modalités de la pause du déjeuner et le lien avec l’obésité chez des travailleurs actifs. Matériel et méthodes Cette étude prospective a été menée de janvier à mai 2016 dans 8 services de médecine. À l’aide d’un auto-questionnaire anonyme des données déclaratives concernant les informations générales dont le poids et la taille avec calcul de l’indice de masse corporelle (IMC) et les modalités de la pause du midi dont le temps de prise du repas ont été recueillies. L’analyse statistique comprenait les tests t de Student, du Chi2 et la régression logistique. Résultats et analyse statistique Quatre-cent-quinze actifs d’un âge moyen de 41,1 ± 12,6 ans ont été inclus. L’IMC moyen était de 23,8 ± 4,6 kg/m2. La prévalence d’obésité était de 15,9 % contre 8,7 % au début du travail actuel (p = 0,02). La profession actuelle était exercée depuis 12,9 ± 12,4 ans. Une tachyphagie (temps de repas < 15 min) était retrouvée dans 20,3 % des cas. En analyse multivariée, le fait de manger seul, et de manger en restauration rapide étaient positivement associés à la tachyphagie (OR = 4,59 [IC95 % : 2,44–9,08], p < 0,0001 et OR = 2,03 [IC95 % : 1,10–3,70], p = 0,023, respectivement) mais aussi à l’obésité (OR = 2,14 [IC95 % : 1,21–3,79], p = 0,008 et OR = 2,40 [IC95 % : 1,25–4,52], p = 0,009, respectivement). En revanche, il n’y avait pas d’association significative entre la tachyphagie et l’obésité. Conclusion Notre étude fournit des informations importantes sur les modalités de la prise du déjeuner chez des actifs. En effet, la tachyphagie était retrouvée dans 20 % des cas. Il est indispensable de rechercher les habitudes alimentaires des actifs au moment de leur pause repas, tout particulièrement chez les patients en excès pondéral. Le médecin généraliste et les services de médecine du travail sont donc des acteurs prépondérants du dépistage des troubles nutritionnels des actifs.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-02360058
Contributeur : Elisabeth Grelier <>
Soumis le : mardi 12 novembre 2019 - 16:23:33
Dernière modification le : dimanche 25 octobre 2020 - 07:06:00

Identifiants

  • HAL Id : hal-02360058, version 1

Collections

Citation

Millotte C, Philippe Fayemendy, Michel Druet-Cabanac, Mireille Perrier, M Gravelat, et al.. Prévalence de la tachyphagie à la pause déjeuner et étude des facteurs associés chez 415 travailleurs actifs. JFN de Nantes, Dec 2017, Nantes, France. pp.257. ⟨hal-02360058⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

35