Nutrition parentérale et sclérose latérale amyotrophique (SLA) - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Nutrition Clinique et Métabolisme Année : 2019

Nutrition parentérale et sclérose latérale amyotrophique (SLA)

(1, 2) , (3) , (4) , , (5) , (1, 2) , (1, 2) , (2, 6)
1
2
3
4
5
6

Résumé

AbstractIntroductionAmyotrophic lateral sclerosis (ALS) is a neuromuscular disease with a severe prognosis, leading to disorders that promote the occurrence of undernutrition. This is an independent factor of survival in this disease. However, the digestive tract is most often functional. For reasons of difficulty in setting up enteral nutrition, or refusal of patients, parenteral nutrition (PN) has been proposed in some cases. The objective of the study was to review literature data regarding PN during ALS.MethodThe various articles in the literature were analyzed in the framework of an interprofessional thematic workshop and a detailed review.ResultsThere were only three articles on this subject, all of French origin, mono or multicentric, and representing 161 patients. Only one article was in part prospective. Patients were selected on the usual indications of PN or the presence of a vital capacity < 50%, or the combination of frontotemporal dementia. Infusions were performed using injection sites or peripherally inserted central catheters (PICC lines). The supervision was medico-dietary. These were patients whose evolution had been long, and their life under PN was very short. The prevalence of PN-related infections was in the range of usual values, and that of thromboses was higher. The quality of life of patients was not specified.ConclusionsPN in ALS is possible in late-stage patients. The technique should be reserved for contraindications of enteral nutrition, but a case-by-case discussion is needed. The present study made proposals for practical recommendations.
IntroductionLa sclérose latérale amyotrophique (SLA) est une maladie neuromusculaire de pronostic sévère, entraînant des troubles qui favorisent la survenue d’une dénutrition. Celle-ci est un facteur indépendant de survie dans cette maladie. Cependant, le tube digestif est le plus souvent fonctionnel. Pour des raisons de difficultés de mise en place d’une nutrition entérale, ou de refus des patients, la nutrition parentérale (NP) a été proposée dans certains cas. L’objectif de l’étude était de faire le point sur les données de la littérature concernant la NP lors de la SLA.MéthodeLes divers articles de la littérature étaient analysés dans le cadre d’un atelier thématique interprofessionnel et d’une revue détaillée.RésultatsSeulement trois articles sur ce sujet étaient retrouvés, tous d’origine française. Ils étaient mono ou multicentriques, représentaient 161 patients, et un seul article était en partie prospectif. Les patients étaient sélectionnés sur les indications usuelles de la NP ou la présence d’une capacité vitale < 50 %, ou l’association d’une démence frontotemporale. Les abords veineux centraux étaient des sites d’injection ou des cathéters insérés par voie périphérique (PICC lines). La surveillance était médico-diététique. Il s’agissait de patients dont l’évolution avait été longue, et leur durée de vie sous NP était très brève. La prévalence des infections liées à la NP était dans la fourchette des valeurs usuelles, et celle des thromboses était plus élevée. La qualité de vie des patients n’était pas précisée.ConclusionsLa NP lors de la SLA est possible chez des patients en fin d’évolution. La technique devrait être réservée aux contre-indications de la nutrition entérale, mais une discussion au cas par cas est nécessaire. L’étude présente a permis de faire des propositions de recommandations pratiques.
Fichier principal
Vignette du fichier
S0985056218303200.pdf (275.98 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-02361775 , version 1 (25-10-2021)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - CC BY 4.0

Identifiants

Citer

Jean-Claude Desport, Annie Verschueren, Raul Juntas-Morales, Marie Christine Kadaoui El-Abbassi, Claude Desnuelle, et al.. Nutrition parentérale et sclérose latérale amyotrophique (SLA). Nutrition Clinique et Métabolisme, 2019, 33 (2), pp.139-144. ⟨10.1016/j.nupar.2018.11.001⟩. ⟨hal-02361775⟩
92 Consultations
72 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More