Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Évolution de l’état nutritionnel et des troubles de la déglutition chez les patients victimes d’accidents vasculaires cérébraux suivis durant 14 jours en milieu hospitalier au Burkina Faso

Résumé : Introduction et but de l’étude Lors des accidents vasculaires cérébraux (AVC), les troubles de la déglutition (TD) et la dégradation de l’état nutritionnel sont fréquents [1]. Cependant, ces résultats sont issus des pays développés alors que la transition alimentaire concerne fortement le continent africain. Les objectifs de l’étude étaient i) d’évaluer dans deux hôpitaux universitaires du Burkina Faso (BF) chez les patients atteints d’AVC la prévalence de la dénutrition et des TD au temps initial (j0), puis au 8e (j8) et au 14e jour (j14) de suivi, ii) de préciser les facteurs associés à la dénutrition à j14. Matériel et méthodes Les patients étaient victimes d’AVC et hospitalisés dans les deux centres hospitaliers universitaires du BF de novembre 2015 à août 2016. Les patients avec un score de Glasgow ≥ 13, ayant refusé le suivi ou quitté l’hôpital prématurément étaient exclus. À j0, j8 et j14, l’état nutritionnel était évalué selon l’indice de masse corporelle, le pli cutané tricipital (PCT) et la circonférence musculaire brachiale, et les TD étaient repérés grâce au Practical Aspiration Screening Schema [2]. Les tests de Student de Fischer, du Chi2 étaient utilisés et une analyse multivariée était menée. Résultats et analyse statistique Parmi les 558 patients victimes d’AVC, 222 étaient inclus. La prévalence de la dénutrition selon l’IMC (critère OMS) était de 25,2 % à j0, 29,4 % à j8 et 31,0 % à j14. Tous les critères nutritionnels se dégradaient durant le suivi, que ce soit de j0 à j8, de j8 à j14 ou de j0 à j14 (p < 0,005 dans tous les cas). La prévalence des TD était de 37,4 % à j0, 28,4 % à j8 et 15,8 % à j14. La dénutrition était plus fréquente à j8 et j14 en cas de TD (p = 0,02 et 0,03 respectivement). En analyse multivariée, une dénutrition était plus souvent présente à j14 pour les femmes (OR = 7,01 ; IC95 % : 1,51–32,56, p = 0,01), et moins souvent présente si le poids (OR = 0,69 ; IC95 % : 0,60–0,79, p = 0,0001) ou le PCT (OR = 0,85 ; IC95 : 0,74–0,99, p = 0,03) était élevés à j0. Conclusion Cette étude est la première sur ce sujet au BF, et l’une des rares en Afrique. La prévalence de la dénutrition était élevée dès j0 et augmentait durant le suivi. L’évaluation et le suivi du poids et du PCT sont des mesures simples et peu coûteuses qu’il serait souhaitable de réaliser. Les femmes et les patients de faible poids ou PCT à j0 devraient bénéficier d’un suivi optimal. L’évaluation des TD, l’information des patients et des familles, la formation des personnels concernant les problèmes nutritionnels après AVC et les moyens d’y faire face seraient des mesures souhaitables.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-02364689
Contributeur : Elisabeth Grelier <>
Soumis le : vendredi 15 novembre 2019 - 09:54:12
Dernière modification le : jeudi 9 janvier 2020 - 11:22:24

Identifiants

  • HAL Id : hal-02364689, version 1

Collections

Citation

Jeoffray Diendéré, Athanase Millogo, Pierre-Marie Preux, Jean-Claude Desport. Évolution de l’état nutritionnel et des troubles de la déglutition chez les patients victimes d’accidents vasculaires cérébraux suivis durant 14 jours en milieu hospitalier au Burkina Faso. Congrès des Journées Francophones de Nutrition (JFN), Société Française de Nutrition (SFN) et la Société Francophone de Nutrition Clinique et Métabolisme (SFNEP), Dec 2017, Nantes, France. pp.265. ⟨hal-02364689⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

44