Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Âge du diagnostic des cancers du sein en République du Bénin (Afrique de l’Ouest) : pouvons-nous encore appliquer les standards occidentaux en matière de dépistage ?

Résumé : Introduction Malgré les progrès spectaculaires de la recherche, le cancer du sein reste un problème majeur de santé publique et une priorité de la recherche biomédicale. L’incidence du cancer du sein est plus élevée dans les pays occidentaux mais sa mortalité est relativement plus élevée dans les pays d’Afrique subsaharienne comme la République du Bénin (Afrique de l’Ouest). Plusieurs facteurs dont l’accès au diagnostic et aux soins opportuns pourraient expliquer ce constat. Mais, récemment, l’intérêt des chercheurs a été attiré par le cancer du sein survenant chez les jeunes femmes. En effet, chez les femmes âgées de moins de 45 ans, le cancer du sein la principale cause de décès par cancer. Le cancer du sein dans cette classe d’âge est par ailleurs corrélé à une survie inférieure et une fréquence plus élevée de caractéristiques clinicopathologiques péjoratives. Les études hospitalières réalisées en République du Bénin insistent sur le jeune âge des patientes mais aucune étude nationale n’a été réalisée. Par conséquent, les recommandations occidentales préconisant la mammographie de dépistage chez les femmes entre 50 et 74 ans sont encore largement utilisées. La détermination de l’âge du diagnostic des cancers du sein au Bénin aidera à l’adaptation de ces recommandations. Méthodes Il s’agissait d’une étude transversale à visée descriptive et analytique avec recueil rétrospectif des données sur une période de cinq ans (2014–2018). Les données ont été collectées dans quatre des six laboratoires d’anatomie pathologique établis en République du Bénin et dans les deux registres du cancer populationnels du pays. Nous avons répertorié tous les comptes rendus d’examen anatomopathologique et les fiches de notification de femmes présentant un cancer du sein histologiquement prouvé pendant la période d’étude. Résultats Pendant la période d’étude, nous avons répertorié 1302 cas de cancers histologiquement confirmés, toutes localisations confondues, chez les femmes. Le cancer du sein occupait la première place des cancers de la femme avec une proportion de 42,70 % (n = 563) devant le cancer du col de l’utérus (20,74 %). Il y avait une progression quasi linéaire du nombre de cas de cancer du sein diagnostiqués entre 2014 et 2017. L’âge moyen des patientes atteintes d’un cancer du sein était de 47,45 ans ± 11,66 ans. La tranche d’âges de 40 ans à 50 ans était la plus représentée (37,05 %). La majorité des patientes (66,19 %) avait moins de 50 ans au moment du diagnostic histologique. La moyenne d’âge des patientes semblait augmenter d’une année à l’autre. Il variait par exemple de 44 ans à 47 ans entre 2015 et 2017. Conclusion Le cancer du sein est le premier cancer de la femme au Bénin en termes de fréquence. L’accès au diagnostic histologique des cancers du sein au Bénin est faible puisque nous n’avons répertorié que 563 cas pour une période de cinq ans alors que le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) estime à plus de 1500, le nombre de nouveaux cas de cancers du sein attendus au Bénin pour la seule année 2018. Les patientes étaient jeunes comme dans la majorité des séries africaines. Cette relative jeunesse contraste avec les données de la littérature occidentale dont sont issues la plupart des recommandations pour le dépistage du cancer sein en population générale.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-02945747
Contributeur : Elisabeth Grelier <>
Soumis le : mardi 22 septembre 2020 - 15:23:23
Dernière modification le : vendredi 25 septembre 2020 - 09:04:09

Identifiants

Collections

Citation

F. Gnangnon, L. Brun, C. Worou, F. Seidou, Tania D’almeida, et al.. Âge du diagnostic des cancers du sein en République du Bénin (Afrique de l’Ouest) : pouvons-nous encore appliquer les standards occidentaux en matière de dépistage ?. EPICLIN 2020 14e Conference francophone d’Epidemiologie Clinique 27e Journee des statisticiens des Centres de lutte contre le cancer, Co-organisees par le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Tours et l’Institut de cancerologie de l’Ouest (ICO), Sep 2020, Angers, France. pp.S101, ⟨10.1016/j.respe.2020.03.027⟩. ⟨hal-02945747⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

18