Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Profil nutritionnel et alimentaire des personnes âgées en Guinée : première étude nationale

Résumé : Introduction : Le vieillissement est généralement accompagné d’une baisse de la fréquence de consommation des aliments, ce qui conduit à une perte de poids, mais aussi augmente le risque de faire la dénutrition. En Guinée, il n’existe pas presque de données réelles sur l’alimentation des sujets âgés, une seule étude nationale en 2011 en population générale, avait retrouvée chez 6% des hommes et 5% des femmes d’âge >65 ans était dénutris. Les statistiques du recensement général des personnes âgées en 2014. Notre étude visait à évaluer le profil nutritionnel et la fréquence de consommation alimentaire chez les personnes âgées en Guinée. Matériels et méthodes : Nous avons réalisé une étude transversale observationnelle en population générale, conduite auprès d’un échantillon représentatif de sujets d’âge ≥60 ans recrutés en zones urbaines et rurales des huit régions administratives du pays de février en avril 2021. Les données sociodémographiques (sexe, âge, zone de collecte, statut marital, croyance religieuse), la fréquence de consommation des aliments par un questionnaire et l’anthropométrie (poids, indice de masse corporelle (IMC), tour de taille (TT), circonférence brachiale (CB) ont été collectés. L’étude a été approuvée par le comité national d’étude de Guinée. Les tests test t de Student, le test de Mann-Whitney et le Chi2 ont été calculés et avec un seuil significatif de 5%. Résultat : Un échantillon de 1698 sujets âgés soit 63,5 % d’homme (sex-ratio H/F= 1,7) étaient inclus, et d’âge moyen 71,6 ± 9,4 ans. L’IMC était de 22,6 ± 4,4 kg/m2, le TT de 82,3 ± 10,9 cm et la CB de 26,9 ± 3,7 cm. La prévalence de la dénutrition était de 14,4%, du surpoids de 19,0 % et de l’obésité de 5,7%. Au total, 87,2% personnes âgées prenaient chaque jour leurs petits déjeunés, 74,3% prenaient leurs du midi tous les jours et 83,1% en prenaient chaque jour le repas du dîner. Le riz était l’aliment le plus consommé dans les repas (83%). Conclusion : L’évaluation nutritionnelle et la connaissance de la fréquence de consommation des aliments chez les personnes âgées doivent être une activité de routine afin de détecter le potentiel dérèglement de l’état nutritionnel. Des programmes d’éducation nutritionnelle devraient être développés afin de lutter contre la dénutrition et l’obésité chez les personnes âgées.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-03648421
Contributeur : Elisabeth Grelier Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : jeudi 21 avril 2022 - 15:17:21
Dernière modification le : vendredi 22 avril 2022 - 03:39:52

Identifiants

  • HAL Id : hal-03648421, version 1

Collections

Citation

Thierno Millimono, Alioune Camara, Sidikida Sidibé, Mamady Daffé, Pierre-Marie Preux, et al.. Profil nutritionnel et alimentaire des personnes âgées en Guinée : première étude nationale. 1èresJournées Santé Publique - "Les pays à ressources limitées face aux épidémies, Nov 2021, Conakry, Guinée. ⟨hal-03648421⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

19