Le complexe taeniase/cysticercose : la phylogénie et l’évolution de Taenia solium et la biologie moléculaire appliquée au diagnostic

Résumé : Taenia soliumest responsable de deux maladies distinctes chez l’homme : la taeniase et la cysticercose. Le complexe Taeniase/Cysticercose est depuis longtemps étudié du fait de l’impact du parasite sur les populations humaines et porcines. Nous avons voulu étudier ce complexe du point de vue du système hôte-parasite (hôte intermédiaire, hôte définitif et parasite). L’objectif principal de ce travail est d’approfondir les connaissances de ce complexe afin d’aboutir à l’amélioration du diagnostic de la neurocysticercose. Nous avons travaillé en premier lieu sur les variations génétiques de Taenia solium dans différents pays : Madagascar, Cameroun et Mexique. Nous avons confirmé l’existence de deux génotypes qui reflètent la biogéographie particulière de T. solium. Nous avons pu déterminer des signatures nucléotidiques particulières permettant leur distinction. Nous avons par la suite estimé les dates de divergences de ces groupes afin d’établir l’origine biogéographique du parasite, notamment à Madagascar. Les observations faites à partir de T. solium ont été corrélées avec des données historiques, génétiques et archéologiques. Nous avons ensuite élargi notre étude aux deux autres Taenia qui parasitent l’homme : T. saginata et T. asiatica. L’origine de ces parasites chez l’homme a été étudiée ainsi que les évènements ayant conduit aux changements d’hôte. Nous avons donc émis plusieurs hypothèses quant aux évènements majeurs de diversification de ces parasites. Nous avons plus particulièrement étudié leur relation avec leurs hôtes et l’influence que ces derniers ont eu sur la situation actuelle de ces trois Taenia. Le second aspect de ce travail porte sur le diagnostic de la neurocysticercose. Les recherches ont été effectuées sur une population mexicaine où la cysticercose est endémique. Nous avons comparé tous les tests biologiques disponibles actuellement : ELISA détection d’anticorps, ELISA détection d’antigène, EITB et PCR. Ces données ont été combinées avec les informations cliniques, épidémiologiques et d’imagerie. Nous avons déterminé les paramètres intrinsèques (spécificité et sensibilité) de chaque méthode ainsi que la concordance entre les différents tests. Nous avons également étudié l’effet de l’inflammation du LCR sur ces paramètres. Nous proposons au final d’incorporer la PCR comme outil diagnostique de la neurocysticercose en combinaison avec les autres tests.
Type de document :
Thèse
Santé publique et épidémiologie. Université de Limoges, 2010. Français. 〈NNT : 2010LIMO310I〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [12 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/tel-01289212
Contributeur : Elisabeth Grelier <>
Soumis le : mercredi 16 mars 2016 - 12:19:21
Dernière modification le : lundi 12 mars 2018 - 10:26:02
Document(s) archivé(s) le : vendredi 17 juin 2016 - 10:30:38

Identifiants

  • HAL Id : tel-01289212, version 1

Collections

Citation

Lorraine Michelet. Le complexe taeniase/cysticercose : la phylogénie et l’évolution de Taenia solium et la biologie moléculaire appliquée au diagnostic. Santé publique et épidémiologie. Université de Limoges, 2010. Français. 〈NNT : 2010LIMO310I〉. 〈tel-01289212〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

100

Téléchargements de fichiers

116