Spécificité de la dépression dans les démences

Résumé : L’objectif de cette Thèse était d’améliorer la connaissance de la caractérisation de la dépression chez les sujets déments en institution. Il a été réalisé dans un premier temps une évaluation des spécificités cliniques de la dépression chez des sujets déments vivant en EHPAD de la région Limousin (étude DNPI-D) puis dans un deuxième temps, de construire et de valider un instrument d’utilisation rapide et pratique pour les soignants travaillant dans ces institution afin de repérer les patients âgés atteints de dépression (étude EDDI). L’étude « Dépression et troubles du comportement dans les démences (DNPI-D) » était une étude épidémiologique transversale conduite entre 2005 et 2006 dans 17 EHPAD de la région Limousin. Tous les sujets répondant aux critères d’inclusion ont bénéficié d’une évaluation standardisée qui comportait une évaluation des symptômes neuropsychiatriques (Inventaire Neuropsychiatrique), de la dépression (Échelle de Cornell pour la Dépression dans la Démence) et de la cognition (Mini Mental State Examination). Au total, 319 patients atteints de démence ont été inclus et 137 (42,9 %) présentaient une dépression. Les troubles du comportement les plus corrélés à la dépression chez sujets déments en institution étaient la désinhibition, l’irritabilité, l’agitation et l’anxiété. L’étude « Échelle de Dépistage de la Dépression en Institution (EDDI) » a été réalisée en 2 temps. Cet outil a été créé à partir d’une évaluation de 328 patients tirés au sort dans 17 EHPAD du Limousin. Un groupe d’experts psychogériatres ont sélectionné les items de nombreux instruments étudiant la dépression. Les experts ont retenu 4 outils étudiant la dépression et 1 les troubles du comportement. Ces instruments devaient tenir compte de la fatigabilité des sujets âgés, avoir une utilisation facile et exister en version française validée. Au total, la construction de l’EDDI a permis d’élaborer une échelle reprenant 16 items dichotomiques. La validation de l’EDDI a été réalisée chez 99 patients résidents en EHPAD du Limousin ou de Marseille. Cette validation s’est déroulée en 3 temps (un psychiatre a effectué tout d’abord le diagnostic de dépression selon les critères du DSM-IV (gold standard de comparaison) puis l’EDDI a été passée par le personnel infirmier au cours de leur staff et enfin, un enquêteur formé a passé l'échelle de Cornell pour la dépression dans la démence (CSDD) et le Mini Mental State Examination (MMSE)). L’EDDI a une validité interne satisfaisante avec un coefficient α de Cronbach > 0,80, une sensibilité de 86,5 % et une spécificité de 85,1 % pour le score seuil de 5/6. Le diagnostic de la dépression dans les démences reste toujours très difficile pour les soignants en raison des tableaux cliniques qui se recouvrent partiellement. La dépression est une pathologie très présente en EHPAD mais qui reste encore insuffisamment diagnostiquée donc insuffisamment traitée L’amélioration du dépistage de la dépression chez ces patients par le développement d’outils d’utilisation rapide et pratique pour les soignants est essentiel.
Mots-clés : Démences EHPAD
Type de document :
Thèse
Santé publique et épidémiologie. Université de Limoges, 2010. Français. 〈NNT : 2010LIMO310F〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/tel-01289221
Contributeur : Elisabeth Grelier <>
Soumis le : mercredi 16 mars 2016 - 12:38:29
Dernière modification le : lundi 12 mars 2018 - 10:26:02
Document(s) archivé(s) le : vendredi 17 juin 2016 - 10:30:53

Identifiants

  • HAL Id : tel-01289221, version 1

Collections

Citation

Annie Prado-Jean. Spécificité de la dépression dans les démences. Santé publique et épidémiologie. Université de Limoges, 2010. Français. 〈NNT : 2010LIMO310F〉. 〈tel-01289221〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

203

Téléchargements de fichiers

229